Merci pour ce moment, Valérie Trierweiler

Merci pour ce moment, Valérie Trierweiler

Editions Les arènes (2014)

Synopsis : Un jour, un amour violent a incendié ma vie. Il avait quatre enfants. J’en avais trois. Nous avons décidé de vivre ensemble. Mais la politique est une passion dévorante. Parti de très loin, François Hollande a été élu président de la République. J?ai été aspirée dans son sillage. Le pouvoir est une épreuve pour celui qui l’exerce, mais aussi pour les siens. À l’Élysée, je me sentais souvent illégitime. La petite fille de la ZUP en première dame : il y avait quelque chose qui clochait. J’ai appris l’infidélité du Président par la presse, comme chacun. Les photos ont fait le tour du monde alors que j’étais à l’hôpital, sous tranquillisants. Et l’homme que j’aimais a rompu avec moi par un communiqué de dix-huit mots qu’il a dicté lui-même à l’AFP, comme s’il traitait une affaire d’État. Tout ce que j’écris dans ce livre est vrai. Journaliste, je me sentais parfois à l’Élysée comme en reportage. Et j’ai trop souffert du mensonge pour en commettre à mon tour.

Mon avis : Bon alors, là, je ne sais pas trop par où commencer… Déjà par le fait que, malgré la polémique autour de ce livre, j’ai décidé de lire par curiosité et m’en faire ma propre idée. Je ne supporte pas les gens qui critiquent un livre sans l’avoir même ouvert! Cette personne a le droit de déballer ce qu’elle a à déballer, si ça lui fait du bien tant mieux! Et puis j’adore entendre dire « oh non, jamais je lirais ce torchon » et pourtant, ce livre s’arrache depuis sa sortie!

Il est clair que l’une des raisons de l’écriture de ce roman est la vengeance (pfff il bouffe sacrément monsieur flamby! 31202 ), mais je pense qu’une autre raison est également de faire la lumière sur les événements vécus depuis la présidentielle. Sans être pour ou contre elle (je m’en fous un peu en fait lol) il faut avouer qu’elle a sale réputation! Hors, le fait de lire sa version (notamment le coup du fameux tweet) m’éclaire les événements d’une autre façon.

J’ai été un coup désolée pour cette femme blessée, un coup énervée car elle joue beaucoup à la victime à mon goût! Ca m’a fatiguée par moment…

Et puis j’ai eu beaucoup de mal à imaginer notre cher président en bourreau des coeurs mdr! D’après le livre, il faisait craquer de nombreuses femmes, il était charmant et prévenant etc… Bon là, c’est mon avis perso, mais vous avez vu sa tête? Lire ces mots m’a presque paru irréaliste 😉

Voilà, maintenant, l’écriture est sympathique mais ça ne restera pas gravé dans la pierre. J’ai voulu faire ma curieuse et je suis contente de l’avoir fait mais je n’en garderait pas un souvenir mémorable 😉

9

Challenges : 

Challenge1

Publicités

8 réflexions sur “Merci pour ce moment, Valérie Trierweiler

  1. Je l’ai aussi lu par curiosité. En fait je n’avais pas du tout prévus de le lire même si j’étais curieuse de voir ce qu’elle pouvait bien raconter. Du coup quand mes grands-parents l’ont acheté et m’ont proposé de le lire, j’ai pas hésité.
    Comme toi je n’aime pas ceux qui critiquent sans avoir ouvert le bouquin.
    Je comprends que ce livre fasse polémique car elle livre des détails privés et aussi car le Président apparait ici comme le méchant. Pourtant elle n’a pas dit que du mal de lui, elle a raconté de très belle chose sur leur histoire et sur son amour.
    Je suis comme toi, j’ai eu du mal à imaginer le président dans certaines situation. Comme quoi à la télé ou dans les journaux, on ne voit pas tout.

    Aimé par 1 personne

  2. je l’ai lue aussi ce week end, et je trouve qu’elle prend trop de somnifère et se planque un peu trop dès que ça va pas dans sa vie. Après elle déballe pas mal de choses privés ça m’a un peu dérangé. J’en garderai pas un souvenir térrible mais j’ai fait ma curieuse aussi.

    Aimé par 1 personne

  3. Je n’ai pas lu le livre mais pas mal d’extraits. Cela me fait penser à un roman à l’eau de rose dans la version politico-médiatique (on n’a rien inventé, la chick lit marche toujours bien. Ton avis m’a bien fait rire. Je tenterai sûrement l’expérience en le survolant car il informe pas mal sur les relations entre les sphères politique et média. Mais autrement, je n’ai pas forcément compris la démarche. D’autant que c’est le récit d’une femme qui a quand même accepté de participer au cirque avant d’en sortir.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s